Les ponts de Mangoro et d’Antsampazana à remplacer

10 May 2022

Les travaux de rénovation des ponts de Mangoro et d’Antsampazana, se trouvant sur la Route Nationale N°2, ont été lancés ce jour par le Président Andry Rajoelina en présence de l’Ambassadeur du Japon, Yoshihiro Higuchi.

Ce projet s’inscrit dans le cadre de l’Aide Publique au Développement du Gouvernement du Japon, à titre de don non-remboursable octroyé à Madagascar, dont le montant s’élève à 2 596 000 000 Yen japonais, soit l’équivalent de 81 000 000 000 Ariary, par le biais de l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA).

Le projet répond à l’engagement 7 du Plan Emergence de Madagascar de promouvoir la modernisation de Madagascar, et de doter ainsi le pays des infrastructures de transports cohérents à l’émergence.

Il vise à faciliter et à renforcer la logistique en remplaçant deux ponts anciens et endommagés sur la Route Nationale N°2 et en les rendant à deux voies. La méthode de construction en porte-à-faux est appliquée, permettant une construction sûre et de haute qualité toute l’année, non affectée par les crues des rivières, avec les périodes de construction plus courtes.

La réalisation des travaux sont attendus en décembre 2023.

Cette même journée, le Chef de l’Etat malgache  et l’Ambassadeur du Japon à Madagascar ont également inauguré le nouveau Système d’irrigation au Sud-Ouest du Lac Alaotra – PC23, dont la réhabilitation permettra à environ 10 000 ha de rizières d’être approvisionnées en eau d’une manière stable.

Les travaux réalisés ont porté sur la  réhabilitation de Têtes de prise, de Canaux principaux et secondaires, de déversoir de sécurité et de pistes rurales.

Les bénéficiaires directs sont constitués par la population exploitant le périmètre PC23 au Sud-Ouest du Lac Alaotra dans les communes de Bejofo, de Morarano Chrome et d’Ambatomainty.

Ce projet, aligné à la vision du Gouvernement Malgache de vouloir réhabiliter 100 000 ha pour atteindre l’autosuffisance en riz, s’inscrit dans le cadre de l’Aide Publique au Développement du Gouvernement du Japon, à titre de don non-remboursable octroyé à Madagascar d’un montant de Trois milliards deux cent vingt-six millions de Yen japonais, soit l’équivalent de Cent dix milliards d’Ariary, par le biais de l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA).

L’augmentation de la production agricole dans le site du projet, l’efficacité des travaux de dragage est améliorée grâce à la réhabilitation du dessableur et l’amélioration de l’efficacité de l’utilisation de l’eau grâce à la diminution de la perte d’eau de passage. En effet, une gestion appropriée de l’eau, de l’exploitation et la maintenance des infrastructures seront désormais effectives et les dégâts dus à l’inondation en amont diminueront grâce à la construction d’un déversoir de sécurité.

Irina