La grève des étudiants de l’ENS se généralise

7 Jan 2021

Des pourparlers entre des représentants du ministère de l’Enseignement Supérieur et des Recherches Scientifique, ainsi que de l’université d’Antananarivo, du ministère de l’Éducation Nationale, des représentants de la direction générale de l’école normale supérieure (ENS) et des représentants des étudiants ont été entamés depuis la matinée de ce 7 janvier à Ampefiloha, dans les locaux de l’ENS.

Cette réunion entre ces diverses entités se poursuit même jusqu’à l’heure actuelle, a-t-on indiqué. Entre temps, vers midi, lorsque les représentants des étudiants sont sortis pour rapporter à leurs pairs qui ont déjà attendu depuis la matinée au niveau du parking de l’ENS, ce qui a été dit à l’intérieur, une nouvelle chahut a été observé. Car, lors de ce rapport, aucune solution n’a été proposée concrètement aux étudiants, en soif de recrutement.

Recrutement, c’est la base même de cette revendication estudiantine. En effet, ces étudiants réclament l’assurance d’un recrutement de l’État, une fois leurs études terminées. Car, normalement, un “normalien” (étudiants sortants de l’école normale) devrait disposer directement d’une affectation, au niveau du ministère de l’Éducation Nationale, une fois ses études achevées. Ce qui n’est plus le cas depuis quelques temps, soulignent les étudiants en grève.

A part les étudiants de l’École normale supérieure d’Antananarivo, ceux d’Antsiranana sont également entrés en grève depuis la matinée de ce 7 janvier. Ces étudiants ont également fait savoir que les cours pédagogiques au niveau de toutes les écoles normales de Madagascar sont suspendus, tant que l’État ne trouve pas de solution à leurs revendications.

Rafr.