La France débloque 240 millions d’euros pour soutenir le Plan Emergence Madagascar

20 Feb 2020

240 millions d’euros. C’est la somme débloquée par la France en forme d’appui budgétaire pour soutenir la mise en oeuvre du Plan Emergence Madagascar (PEM). Une annonce faite par le ministre français en charge de l’Europe et des Affaires Étrangères, Jean-Yves Le Drian, qui a été reçu cet après-midi par le Président Andry Rajoelina au Palais d’Etat à Iavoloha. En marge de la rencontre, le ministre français a souligné que la question des îles Éparses mérite une discussion approfondie.

Lors d’un entretien bilatéral principalement axé sur le raffermissement de la coopération entre Madagascar et la France, les deux hommes ont accordé une importance particulière au secteur de l’éducation. Andry Rajoelina a ainsi rappelé les problèmes liés à l’éducation à Madagascar, pour ne citer que la difficulté d’accès à l’école et le manque d’infrastructures.

Le locataire d’Iavoloha souligne toutefois que des actions ont déjà été menées pour améliorer le secteur de l’éducation. Le Gouvernement malgache prévoit également de multiplier les actions, notamment dans la distribution de kits scolaires et l’amélioration des infrastructures de base dans toutes les régions de la Grande île. La révision à la hausse du budget du Ministère de l’Education nationale est aussi envisagée afin d’augmenter le taux de scolarisation des enfants malgaches.

Attentif aux propos d’Andry Rajoelina, Jean-Yves Le Drian a tenu à souligner le fort lien d’amitié et de confiance entre la France et Madagascar. « L’élection du Président Andry Rajoelina a suscité un réel espoir de renouveau pour Madagascar. Et l’achèvement du cycle électoral malgache à la fin de l’année 2019 offre un cadre propice pour une coopération bilatérale et régionale renforcée » a-t-il déclaré.

« Avec cette visite, la France tient à réaffirmer sa volonté d’être un partenaire de premier plan pour l’Émergence de Madagascar » conclut le ministre français, qui indique que la France a décidé de mobiliser pour les quatre années à venir, 240 millions d’Euros pour la mise en œuvre des projets prioritaires inscrits dans le Plan Émergence Madagascar (PEM). La moitié de cette enveloppe sera offerte à titre de dons, et l’autre moitié à titre de prêt et sera activée par l’Agence Française de Développement (AFD).

Lors de la visite de la délégation française à Iavoloha, deux conventions de partenariat ont été signées entre les deux pays. La première convention porte sur une subvention de 14,3 millions d’Euros pour un appui au plan sectoriel de l’éducation (PSE). La signature a été effectuée entre le Ministre chargé de l’Aménagement du territoire et des Travaux publics, Hajo
Andrianainarivelo qui assure l’intérim du Ministre de l’Economie et des Finances, et l’Ambassadeur de la France à Madagascar, Christophe Bouchard. La seconde convention porte sur l’accord-cadre de partenariat sur l’éducation d’une durée de trois ans.

Le document a été signée par la Ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et Professionnel, Rijasoa Andriamanana Josoa, et l’Ambassadeur de la France à Madagascar, Christophe Bouchard.

Jean-Yves Le Drian a également brièvement évoqué les négociations en cours entre la France et Madagascar concernant la restitution des îles Malgaches de l’Océan Indien. Le ministre français précise que « les négociations vont se poursuivre en confiance, en amitié et en clarté ». Selon ses propos, la question des îles Éparses mérite une discussion approfondie.

Ony Rabé